Pourquoi refuser la pratique des mères porteuses (GPA) ?

La GPA (gestation pour autrui) aliène les femmes qui « prêtent » leur utérus, offense la dignité de l’enfant et abîme la relation materno-fœtale. La souffrance des femmes frappées par une stérilité utérine ne doit pas conduire à sa dépénalisation au nom du respect de la dignité humaine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*