POLITIQUE/ Bilan d’une semaine de campagne du président SONKO

Les 10 CHIFFRES DE SONKO EN 6 JOURS DE CAMPAGNE

Ousmane Sonko égrène sa première semaine de campagne électorale intensive dans le centre du pays. A l’occasion de son retour à Dakar pour ce week-end, L’Obs fait les comptes de 6 jours d’effort.

1 700 : C’est le nombre de kilomètres qu’a parcouru Ousmane Sonko en une semaine de campagne. Sa caravane qui est partie de Dakar, a rejoint le centre du pays dans la zone du bassin arachidier où il a vulgarisé son programme agricole, d’élevage et de maraîchage. En moyenne, le candidat a parcouru près de 300 kilomètres par jour en caravanes, meetings et visite de proximité.
3 : C’est en moyenne le nombre d’heures que le leader du Pastef a dormi par nuit, depuis le début de la campagne. Soit 18 heures en 6 jours. Ses journées commencent avec la prière du Fajr qu’il ne rate jamais, d’après son staff. Il peaufine ensuite ses dossiers, avant de s’élancer à la rencontre des populations. Entre le manque d’organisation, les caravanes massives, les discours qui tirent en longueur, il livre constamment une course contre la montre pour boucler le programme de la première semaine. Conséquences, ses journées ne sont bouclées que vers 2 heures du matin et il ne prend pratiquement jamais de pause ou de repas dans la journée. «Je dors très peu et j’ai perdu un peu de poids», dit-il, en tirant sur l’encolure de son boubou et en toussant. Une toux qu’il traîne depuis son retour de France. Mais il tient à rassurer: «Je ne me sens pas fatigué.»
21 : C’est le nombre de véhicules qui sont en permanence dans la caravane de Sonko. Il y a là, 5 Pick up pour le service d’ordre, un camion sono, une voiture avec des amplificateurs pour les meetings spontanés et un mini-bus pour les journalistes. Atépa aurait contribué à hauteur de 4 voitures, dont la grosse cylindré que Sonko a eu les premiers jours. Deux autres voitures appartiendraient à Bruno d’Erneville et 2 autres au directeur de campagne. Le reste des voitures est la propriété du staff ou de sympathisants. Un patriote a par exemple, envoyé spontanément 2 vans au lendemain des premiers soucis logistiques. Il arrive que le convoi grossit grâce aux responsables, partisans ou simples patriotes qui accompagnent la caravane, lorsqu’elle passe dans leur localité. Pour l’étape de Kébémer, 10 autres véhicules ont accompagné le président de Pastef jusqu’à Diogo.
900 000 FCfa : C’est le montant dépensé en carburant chaque 48 ou 72 heures, pour permettre au convoi de 21 voitures de rouler cette semaine. Près de 4 000 litres de carburant ont été brûlés en 6 jours de campagne.
250 : C’est le nombre d’articles produits en 6 jours par les journalistes qui suivent Ousmane Sonko dans cette caravane électorale. Au total, ce sont 30 journalistes presse en ligne, écrite, télévisée, radio, caméramen et photographes dépêchés par 12 rédactions.
0 : Contrairement à ses adversaires, Ousmane Sonko n’a jamais tenu de discours en langue française. En moyenne, il a offert 3 à 4 harangues par jour et elles ont toutes été faites dans un wolof impeccable. Au grand plaisir des populations du bassin arachidier.
39 : C’est le nombre de points contenus dans son programme intitulé «Jotna», réparti en 4 grands thèmes : politique, économique, social, financement. Très attendu, ce programme n’est sorti que très tardivement, au 6e jour de la campagne électorale. Pour la simple raison que le staff de Sonko a noté des emprunts ça et là, dans les programmes d’autres candidats. Interpelé là-dessus, il explique : «A l’exception de Madické Niang, tous les candidats font référence aux Assises nationales dans leur programme. Ce qui fait que les réformes seront plus ou moins identiques. En revanche, sur le volet économique, Pastef a fait un gros travail. On s’est rendu compte que certaines les captaient pour les remettre dans leur programme. Dans le cadre d’une campagne, il faut savoir marquer la différence, c’est pour cela qu’on a décidé de retarder la sortie du programme d’une semaine».
97059,83 euros : Soit plus de 63 millions de FCfa. C’est le montant de la cagnotte Leetchi «Bokk Naa» mobilisé par la diaspora sénégalaise pour financer la tournée nationale, internationale de Sonko et lui permettre de déposer sa caution. Cette cagnotte est toujours active sur Internet. 1 519 dons ont été faits et il reste encore 34 jours pour participer. La diaspora américaine n’a pas été en reste, puisqu’elle a ouvert un GoFundMe à l’intention pour soutenir la campagne de Pastef. Active depuis le 29 septembre, la cagnotte est à 33 208 dollars, soit plus de 19 millions, pour 219 participants.
1 : La seule fois où le candidat Sonko a fait faire une pause à la caravane pour prier. C’était ce vendredi, à l’heure du crépuscule, à Diogo, à 73 km de Kébémer où il a parlé de son programme maraîcher et des femmes. Notamment de leur place dans la société, en commençant par la maternité et les congès matérnité.
198.7 K : C’est en mille, le nombre de vues des passages de Sonko sur la page Facebook de la Rts. C’est ce que dit l’étude faite par Mamadou Diagne, expert en communication. Cette étude prend en compte le passage des 5 candidats sur les 5 premiers jours de campagne. Et le candidat des patriotes arrive largement en tête, devant Idrissa Seck (70, 6 K) et Macky Sall (68, 4 K).

AÏCHA FALL IGFM

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*