YEMEN/ RIPOSTE aux drones d’Ansarallah contre l’Arabie Saoudite (Aramco)

En référence aux images satellites, la chaîne d’information qatarie, al-Jazeera a fait part des dommages considérables infligés par les attaques aux drones d’Ansarallah à la station de pompage N° 8 de Saudi Aramco.

Les images, diffusées par al-Jazeera ont montré dimanche une brèche de 4 mètres de long de l’oléoduc qui a provoqué le déversement du brut sur 1.000 mètres carrés le lendemain de l’attaque. Les images satellites ont également révélé que les drones ont ciblé directement et précisément les tuyaux de pétrole.

Le ministre saoudien du Pétrole a annoncé que l’attaque avait entraîné la suspension des activités de la station de pompage précité. Deux stations de pompage de pétrole situées dans les provinces d’al-Duwadimi et d’Afif, non loin de la capitale Riyad, ont été frappées, le mardi 14 mai 2019, par sept drones des forces armées yéménites.

Une source militaire a annoncé au micro de la chaîne d’information yéménite al-Masirah que l’aviation de l’armée et des Comités populaires (Ansarallah) du Yémen a mené une opération aux drones, qualifiée de sans précédent, contre des cibles saoudiennes en représailles à la poursuite du blocus des Yéménites et des attaques de la coalition d’agression saoudo-émiratie contre les civils.

Al-Duwadimi et Afif font partie de deux districts de Riyad située au centre de l’Arabie saoudite. La distance approximative entre Saada au nord du Yémen et ces deux districts saoudiens s’estime à 800 et 850 km.

Une source auprès du ministère yéménite de la Défense a déclaré ce dimanche que l’opération du 9e jour du mois béni de ramadan contre des installations pétrolières saoudiennes faisait partie de l’une des 300 cibles militaires et vitales des ennemis à viser.

En mars 2019, Ansarallah a annoncé qu’il profitait désormais de nouveaux systèmes de drones qui lui permettaient d’avoir des informations exactes sur plus de 300 cibles militaires en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

Selon cette source, les bases militaires et les unités névralgiques des Émirats arabes unis et de l’Arabie saoudite ainsi que leurs bases au Yémen figurent parmi des cibles à attaquer.

Ce responsable yéménite avait prévu que le monde serait témoin de nouvelles méthodes de combat contre les agresseurs et que des changements fondamentaux se produiraient à tous les niveaux.

lasamaritaine.info

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*