ENSEIGNEMENT DU JOUR/ « Redevenir vivant? »

Dimanche 21 juillet 2019

Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause de son grand amour dont il nous a aimés, alors même que nous étions morts dans nos fautes, nous a vivifiés ensemble avec le Christ.
Éphésiens 2. 4, 5

Une personne peut-elle être officiellement vivante, lorsque les autorités l’ont déclarée morte? Cette question a circulé récemment dans les médias.
Un homme, porté disparu, avait été déclaré mort au bout de vingt ans. Au moment de sa disparition, il était sans travail, malade et ruiné. Vingt-cinq ans plus tard, il réapparut, en pleine santé physique et financière. Il voulut faire annuler la décision qui, selon la loi, l’avait déclaré mort. Mais il apprit que ce n’était possible que trois ans après la déclaration de justice…
En ce qui concerne la vie spirituelle (notre relation avec notre Dieu créateur), bien au contraire, il est tout à fait possible de revenir à la vie sans délai. Dieu déclare que tous les hommes sont spirituellement “morts” tant qu’ils veulent vivre sans Lui. Le péché a entraîné la mort de nos corps, et aussi le mal dans notre cœur et notre conduite.
Coupables devant Dieu, sommes-nous sans espoir? Non: si Dieu a horreur du péché, il aime sa créature. Il a envoyé son Fils, Jésus, pour qu’il subisse le châtiment que méritaient nos fautes, et il donne la vie éternelle à ceux qui acceptent personnellement Jésus Christ comme leur Sauveur. C’est ainsi que des “morts” deviennent vivants pour Dieu. Le Seigneur l’avait annoncé à ceux qui cherchaient à comprendre qui il était: il fallait pour le saisir être “né de nouveau”. Cette nouvelle naissance est une grâce qui résulte de l’amour infini de Dieu pour nous. Nous n’avons aucun mérite pour la recevoir, c’est pourquoi nous en sommes reconnaissants à Dieu du fond du cœur.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*